Espace adhérents



Pas encore inscrit(e) ?

Les activités proposées

L'enseignement

Les Écuries de Lancelot vous proposent des cours et des stages, en carrière ou en manège, avec une monitrice diplômée BPJEPS pour monter en toute sécurité et à tout âge.

Jeune ou moins jeune, du débutant au Galop 7, vous trouverez ici un cours adapté à votre niveau et à vos objectifs.
Des cours particuliers sont également possibles.
Si vous le souhaitez, vous pouvez également passer les examens fédéraux.

30 poneys et chevaux vous permettent d'évoluer en sécurité, à votre rythme, dans la ou les discipline(s) de votre choix.

Les Écuries de Lancelot accueillent les cavaliers toute l'année :


Les Galops

Mise au point concernant le passage des Galops

Cette explication s'adresse en particulier aux parents de jeunes cavaliers.

Les Galops sont un véritable examen, et pas une fin en soi.
Les Galops sont des examens fédéraux qui indiquent qu'un cavalier a atteint un certain niveau. Ils n'ont rien d'une récompense attribuée automatiquement à la fin d'une année d'équitation ! Il faut donc bien comprendre qu'il n'y a pas de passage (et encore moins d'obtention) systématique d'un Galop par an.
C'est encore plus vrai qu'avant car, depuis le 1er septembre 2012, la Fédération Française d'Équitation a remanié et renforcé le programme des Galops et nous nous devons de respecter ces nouveaux programmes. On peut les consulter ici (cliquez sur les liens ci-dessous) : C'est pourquoi il est de plus en plus difficile de passer des Galops.
Le fait que ces Galops soient décernés par les moniteurs a pu inciter certains clubs peu scrupuleux à les distribuer dans « des pochettes surprises » pour flatter les jeunes cavaliers et leurs parents, ou, à l'autre extrême, à mener les cavaliers à un rythme forcené afin de pouvoir leur décerner un Galop chaque année. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit là d'une démarche purement commerciale et intéressée qui ne respecte pas l'intérêt des jeunes cavaliers. Pour ces clubs, le passage des Galops est une grande fête commerciale à laquelle nous nous refusons de prendre part.
Nous avons toujours préféré proposer le passage des Galops aux cavaliers qui sont fin prêts afin qu'ils ne connaissent pas de déception. Nous ne voulons pas non plus valider de Galops non mérités, car cela leur ôterait toute valeur, pas plus que nous ne voulons brusquer les jeunes cavaliers et les contraindre à passer les Galops à marche forcée, quitte à les dégoûter de l'équitation.

Les Galops ne doivent être ni dévalués, ni considérés comme un fin en soi.

Aux Écuries de Lancelot, comme dans la plupart des clubs, on sait que chaque enfant est différent des autres et évolue à son rythme, en équitation comme dans la vie de tous les jours.
L'équitation est d'ailleurs une excellente école de vie !
L'équitation doit rester un plaisir
L'esprit des Écuries de Lancelot a toujours été le loisir et le plaisir des enfants avant tout, dans le respect de la différence de chacun, leur laissant la possibilité d'évoluer à leur rythme. Nous ne voulons pas tomber dans les pratiques malhonnêtes des clubs qui attribuent des Galops non mérités pour faire plaisir aux parents. Nous ne voulons pas non plus tomber dans les travers d'autres clubs où l'enfant se fait harceler et sermonner pendant toute l'heure de cours, où le plaisir est oublié, où l'enfant finit d'ailleurs par arrêter de monter, lassé d'arriver la boule au ventre parce qu'il sait que pendant une heure, il va se faire crier dessus.
Une équipe professionnelle qui mérite votre confiance
Toutes deux diplômées d'État, nos monitrices enseignent avec passion et ont elles-mêmes fait leurs preuves, tant de leurs capacités équestres que de leurs qualités pédagogiques. Elles sont parfaitement en accord avec l'esprit des Écuries de Lancelot où le plaisir est roi. Beaucoup de parents ne sont pas eux-mêmes cavaliers et peuvent donc moins se rendre compte des subtilités de l'équitation et ne pas voir les progrès que notre équipe reconnaît chez vos enfants.
Toujours, nous préférerons voir un enfant sourire et même rire durant et après sa séance que de le voir pleurer et douter encore plus de lui.

Comme de nombreux clubs, nous ne faisons passer les Galops qu'à une moyenne d'un tous les deux ans environ, et uniquement lorsque l'enfant est prêt.

Toute notre équipe se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Laetitia


Les disciplines

Vous pourrez pratiquer à votre choix la ou les activités suivantes :

Ces diverses disciplines peuvent être pratiquées en compétition, au niveau départemental, régional ou national.

Des stages de perfectionnement, des randonnées et des promenades sont organisés durant certains week-ends et lors de vacances scolaires.

Pourquoi faire de la compétition ?

Un principe de base : le plaisir

Rien ni personne ne doit obliger le cavalier/la cavalière à faire de la compétition : ce libre choix facilite la réussite et procure une véritable satisfaction. C'est cela qui lui permettra d'évoluer.

Une nouvelle expérience

La compétition permet au cavalier/à la cavalière (en particulier aux jeunes) de découvrir ses propres comportements et de mieux se connaître. Il/elle apprend à gérer son stress, à s'organiser, ce qui est extrêmement utile dans la vie de tous les jours.

Il/elle découvre également la diversité de comportement des poneys. Grâce à cette expérience, il/elle peut mieux appréhender et mieux surmonter les difficultés et donc devenir plus efficace.

Création d'un objectif de progression

La compétition facilite la progression du cavalier/de la cavalière de manière logique : elle l'aide à progresser plus vite, donc à passer ses galops plus rapidement et donc à se confronter à des épreuves plus difficlies. Cette évolution est elle-même source de satisfaction et de plaisir.